Jean-Louis Touraine

Né le 8 octobre 1945 à Lyon, Jean-Louis TOURAINE effectue dans cette même ville ses études de médecine. Il complète sa formation dans le domaine de la recherche médicale à l'Université d'Edimbourg (Ecosse) puis de Minneapolis et de New-York (Etats-Unis).

Successivement Interne des hôpitaux puis Chef de clinique, il est nommé Professeur de médecine en 1979 et Chef du Service de Transplantation et Immunologie Clinique à l'Hôpital Edouard Herriot en 1986.

Très tôt enthousiasmé par les possibilités curatives des greffes d'organes et de cellules, Jean-Louis TOURAINE œuvre au développement du programme lyonnais de transplantation rénale et de transplantation pancréatique, dont les rejets sont prévenus par le sérum antilymphocytaire sur lequel il effectue de nombreux travaux scientifiques et médicaux.

En 1972 et 1973, il met au point de nouveaux tests immunologiques pour le diagnostic des déficits immunitaires de l'enfant. Il réalise ensuite les premières greffes de moelle osseuse réussies à Lyon puis, en 1974, la première greffe française de thymus fœtal. La même année, il découvre une nouvelle maladie, « le syndrome des lymphocytes dénudés » ; il s'agit d'un déficit immunitaire héréditaire qui frappe les nouveau-nés et nécessite de les protéger de tout risque infectieux en les isolant dans des « bulles » stériles. En 1976, il effectue lapremière greffe mondiale de foie fœtal suivie de succès. L'enfant-bulle alors traité pour une maladie qui, sans traitement, aurait été mortelle dans les deux premières années de la vie, est maintenant un homme de plus de 30 ans parfaitement sain et totalement guéri. Les greffes de tissus fœtaux se développant dans la plupart des pays, Jean-Louis TOURAINE engage la réflexion éthique sur cette question en créant le premier comité de bioéthique et en publiant un livre « Hors de la Bulle ». En 1988, il réalise une nouvelle première mondiale : la greffe de cellules souches sur le fœtus humain, dans l'utérus maternel, avec le Pr D. Raudrant.

Le Professeur Jean-Louis TOURAINE s'implique aussi dans le combat médical contre un autre fléau, lequel est également un déficit immunitaire mais celui-ci est provoqué par un virus : le virus VIH responsable du SIDA. Il accueille dans son service nombre des premiers malades régionaux atteints par le SIDA et contribue à la mise au point de thérapeutiques. Au laboratoire il développe avec K. Sanhadji une nouvelle perspective de traitement : la thérapie génique du SIDA chez la souris humanisée.

Elu Conseiller Municipal de Lyon et Conseiller Communautaire en 1989, Jean-Louis TOURAINE remporte les élections de 1995 dans le huitième arrondissement devenant Maire de cet arrondissement et Vice-Président de la Communauté Urbaine de Lyon, en même temps que Gérard Collomb et Gilles Buna remportent, également pour la gauche, deux autres arrondissements. En 2001, dans l'équipe de Gérard Collomb il contribue à la victoire de la gauche à Lyon et il devient le Premier Adjoint de Gérard Collomb, Maire de Lyon. En 2004, il est élu Conseiller Général du 12ème canton, mandat auquel il renonce suite à sa victoire aux législatives en 2007. Depuis mars 2014, conformément à son engagement de non-cumul d'un mandat exécutif local avec son mandat parlementaire, il est conseiller municipal de Lyon.

Pour plus d'informations, consultez sa page Wikipédia

bt-fil-blancbt facebookbt dailymotionbt flickrbt feedbt-fil-blanc

2013 © Jean-Louis Touraine. Tous droits réservés.