Jean-Louis Touraine

Le 29 février dernier, à l'invitation du Progrès, j'ai participé au débat intitulé « Les enjeux du médicament en Rhône-Alpes », en compagnie de la Secrétaire d'Etat à la Santé, des représentants de l'industrie pharmaceutique et des usagers.

Voici mon intervention lors de l'examen du rapport de la commission mixte paritaire, de la proposition de loi relative aux recherches impliquant la personne humaine. Pour rappel j'étais déjà intervenu sur ce texte en première et deuxième lecture.

Publié dans Interventions

Colloque sur les greffes d'organes

lundi, 10 mai 2010 00:00

J'ai participé au colloque international sur les greffes d'organes organisé à Paris par l'Académie de médecine. J'y ai exposé les bienfaits de l'organisation des transplantations en France par rapport aux schémas canadiens et américains, et y ai expliqué les efforts complémentaires à effectuer pour que tous les malades nécessitant une greffe puissent en bénéficier.

Publié dans Actualités

Monsieur le président, madame la ministre, mes chers collègues, le présent texte est à la fois important et sensible. Nous devions en effet éviter deux écueils. À trop vouloir contrôler la recherche, nous risquions d'entraver sa liberté, et donc de stopper tout progrès thérapeutique. Mais en ne prenant pas suffisamment en compte la nécessité de protéger la personne humaine, nous risquions de faire peser des menaces sur la santé de nos compatriotes et de provoquer des accidents, ce qui aurait affecté nos consciences. Il importait de trouver un équilibre.

Publié dans Interventions

Recherches sur la personne humaine

vendredi, 30 avril 2010 00:00

Le propre d'une recherche, c'est d'être indéfinie, disait Jean-Paul Sartre. Pour autant, lorsque cette recherche porte sur l'être humain, nous devons bien définir, et même garantir, les conditions éthiquement acceptables pour la conduite de cette recherche.

Duhamel avait déjà pressenti ce désir, ce besoin, cet impératif des pouvoirs publics à encadrer, réglementer, contrôler la recherche. Il écrivait : « Pour contrôler le développement de certaines techniques, les États vont sans doute être amenés à s'intéresser davantage que par le passé à la recherche scientifique, et ils seront tentés de la soumettre à des réglementations, à des surveillances auxquelles elle n'était pas habituée. »

Publié dans Interventions
 

bt-fil-blancbt facebookbt dailymotionbt flickrbt feedbt-fil-blanc

2013 © Jean-Louis Touraine. Tous droits réservés.