Jean-Louis Touraine

27 Juil

Session extraordinaire : la « droite décomplexée » au pas de charge

Communiqué de presse des parlementaires socialistes du Rhône

Session extraordinaire : la « droite décomplexée » au pas de charge - Lyon, le 27 juillet 2007

Depuis le 3 juillet, la session extraordinaire du Parlement a confirmé la volonté du Président de la République et de son gouvernement de favoriser les plus aisés et de stigmatiser les travailleurs pauvres, les grévistes et les jeunes.

La loi « Travail, Emploi, Pouvoir d'Achat » accorde encore un peu plus à ceux qui ont déjà beaucoup. Le « bouclier fiscal » supprime de fait l'ISF en abaissant à 39% la part maximal d'impôts des revenus des plus riches, tandis que la défiscalisation de la majorité des 15% de successions jusqu'alors imposées va accroître encore davantage les inégalités de naissance. A l'autre extrémité de l'échelle sociale, les travailleurs précaires et les chômeurs verront se fermer encore davantage d'opportunités d'emploi, qui se traduiront en priorité par des heures supplémentaires pour les salariés à temps plein.

Sous couvert de service minimum, le gouvernement remet en cause le droit de grève dans les transports de voyageurs, désignant les grévistes à la vindicte populaire sans se donner les moyens de régler les véritables causes de perturbations, liées dans leur grande majorité aux défaillances causées par la vétusté des matériels et des équipements.

Il choisit de supprimer l'excuse de minorité et d'aggraver des peines d'emprisonnement pour les jeunes délinquants alors que chacun sait que la prison détruit et conduit les mineurs vers la récidive, et que l'efficacité de leur réinsertion devrait passer par des sanctions prononcées et appliquées immédiatement.

La mise en concurrence financière et pédagogique des Universités accroît la dépendance au privé, et remet en cause le fonctionnement démocratique de l'Université en favorisant la représentation des personnalités extérieures dans les conseils d'administration au détriment des représentants élus du personnel et des étudiants.

Utilisant sans vergogne et au mépris du travail parlementaire la procédure d'urgence, refusant toute discussion des différents amendements parlementaires, le gouvernement n'a eu pour seul objectif que de faire voter à la va-vite par une majorité soumise, des textes qui aggravent les inégalités entre nos compatriotes et ne laissent aucune chance aux plus démunis.

Ce gouvernement met en place – sans surprise – une politique ultralibérale oscillant entre reaganisme et thatchérisme, oubliant les dégâts causés par ces politiques sur le plus grand nombre des citoyens américains et britanniques. La droite décomplexée est en action.

Les parlementaires socialistes du Rhône,

  • Gérard COLLOMB Sénateur-Maire
  • Pascale CROZON Députée
  • Christiane DEMONTES Sénatrice
  • Pierre-Alain MUET Député-Maire
  • Jean-Jack QUEYRANNE Député
  • Jean-Louis TOURAINE Député
 

bt-fil-blancbt facebookbt dailymotionbt flickrbt feedbt-fil-blanc

2013 © Jean-Louis Touraine. Tous droits réservés.