Jean-Louis Touraine

26 Oct

Déclaration suite à la rencontre avec l’UNEF et l’UNL

J'ai rencontré hier, à ma permanence parlementaire, des représentants locaux de l'Union nationale des Etudiants de France (UNEF) et de l'Union Nationale des Lycéens (UNL) pour discuter de la réforme des retraites et des mouvements sociaux.

Nous avons ensemble dénoncé les groupuscules violents de casseurs, de membres d'organisations d'extrême-droite, ou d'anarchistes qui se sont infiltrés dans certains cortèges de manifestants. Les actions violentes nuisent à l'expression sereine du message des jeunes pacifiques qui sollicitent seulement d'être entendus.

Suite à leur demande de rendez-vous auprès du gouvernement en juin dernier, aucune réponse ne leur est parvenue. Il est donc regrettable que le gouvernement ne laisse une possibilité d'expression aux jeunes que dans la rue, alors même que cette réforme serait, parait-il, effectuée pour leur intérêt.

C'est pourquoi j'ai écrit hier à Monsieur le Ministre du Travail pour demander que la légitime demande de rencontre de la part de ces organisations soit entendue, même si cela est un peu tardif.

Les jeunes ont évidemment récusé que cette réforme soit faite pour eux, qu'ils aient été manipulés, et qu'ils soient irresponsables. Ils organisent en interne, notamment dans les facultés, un nombre grandissant d'assemblées générales où des étudiants chaque semaine plus nombreux viennent réfléchir à la société française de demain et à leur avenir professionnel.

pdfTéléchargez le courrier adressé au Ministre

 

bt-fil-blancbt facebookbt dailymotionbt flickrbt feedbt-fil-blanc

2013 © Jean-Louis Touraine. Tous droits réservés.