Jean-Louis Touraine

Question au Gouvernement

Monsieur le Premier ministre, bien plus que le Président de la République et le Gouvernement, une majorité de Français s'inquiètent de la baisse de leur pouvoir d'achat. À nombre d'entre eux, vous n'avez apporté aucune réponse : retraités, chômeurs, travailleurs à temps partiel, salariés qui ne peuvent faire d'heures supplémentaires ont du mal à assumer même les dépenses essentielles d'alimentation, de santé, de logement. Mais ceux auxquels vous avez proposé une réponse partielle sont également inquiets. En effet, à quel taux seront rachetées les RTT ? À celui des heures supplémentaires ? Dans la fonction publique, on mentionne des taux bien inférieurs, en dessous même de celui de l'heure normale de travail.

Pour les heures au-delà des 35 heures, vous envisagez une négociation entreprise par entreprise. Cela signifie-t-il que la bonification de 25 % ne sera pas générale ? Est-ce une façon de contourner, voire de supprimer la durée légale du travail ?

Nous vous avons transmis une série de propositions plus justes, qui profiteraient à tous les Français et non à quelques happy few. C'est par exemple de geler la hausse du prix du gaz ou de procéder à des baisses de TVA ciblées sur des produits essentiels. Pouvez-vous sortir du dogmatisme, de l'autisme à notre égard, de l'arrogance, pour analyser avec objectivité et pragmatisme nos propositions qui soulageront tous nos concitoyens et permettront d'enrayer la dramatique évolution de plus de plus de Français vers la précarité ?

 

bt-fil-blancbt facebookbt dailymotionbt flickrbt feedbt-fil-blanc

2013 © Jean-Louis Touraine. Tous droits réservés.