Jean-Louis Touraine

Le 19 novembre 2009 j'ai défendu avec mes collègues du Groupe socialiste une proposition de loi pour que chacun puisse choisir de mourir dans la dignité. Voici mon intervention :

Madame la ministre, mes chers collègues, il nous appartient aujourd'hui de statuer sur un sujet important et grave : comment offrir à tous une fin de vie dans le respect de la dignité humaine.

On l'a rappelé, des progrès ont été récemment réalisés dans notre pays. En particulier, la loi de 2005 offre à une grande partie des malades le choix du stade où l'arrêt des thérapeutiques agressives apparaît opportun. Arrêt de l'acharnement thérapeutique, dispensation améliorée des soins palliatifs, traitements antidouleur : cet arsenal apporte des solutions à de nombreux cas et, d'ailleurs, la loi de 2005 a été votée ici à l'unanimité.

En savoir plus...

Mesdames les ministres, nous sommes tous d'accord sur plusieurs éléments du diagnostic que vous avez formulé : l'hôpital public est malade, en partie parce que la médecine libérale ne parvient pas à remplir l'ensemble de ses missions, ce qui incite les patients à se présenter à l'hôpital même s'ils n'ont pas à utiliser le plateau hospitalier.

Oui, l'hôpital est malade, en dépit du dévouement remarquable des personnels, qui sont proches du burn out. Si la qualité des soins est encore satisfaisante, elle ne progresse plus autant qu'il serait nécessaire. L'égalité de l'accès aux soins recule sur le plan géographique et social : certains territoires sont devenus des zones blanches, et plus d'un quart des Français renoncent à des soins pour des raisons budgétaires. D'ailleurs, l'espérance de vie connaît des variations importantes en fonction des classes sociales. Quant à la prévention et à la santé publique, elles sont très déficitaires.

En savoir plus...

Intervention de Jean-Louis TOURAINE, en séance publique le 22 janvier 2009

Monsieur le Président, Madame la Ministre, Monsieur le Président de la commission, monsieur le rapporteur, mes chers collègues, nous analysons donc une proposition de loi relative aux recherches sur la personne – sur la personne humaine, ajouterai-je. L'intitulé est imprécis : seules sont concernées les recherches biologiques et médicales sur l'humain, à l'exclusion des recherches en sciences humaines – psychologiques, sociologiques, etc.

En savoir plus...

Intervention de Jean-Louis Touraine, Député de lyon

Monsieur le Président, Madame la Ministre, Mes chers collègues,

La santé publique exige une volonté politique, des moyens budgétaires et l'affirmation de valeurs fortes. De quoi s'agit-il ? D'améliorer l'état sanitaire de tous nos concitoyens, bien sûr. Mais aussi de prévenir les grandes menaces, les épidémies, les fléaux sanitaires. Mais encore et surtout de protéger les plus faibles, les plus vulnérables d'entre nous.

En savoir plus...

Intervention de Jean-Louis Touraine, député socialiste du Rhône

Monsieur le Président, Mesdames et Monsieur les Ministres, Chers collègues,

Récemment, le précédent Président de la Commission des Affaires Sociales a fait acte de repentance. Dans un quotidien du soir, il a déclaré, je cite :

« Un remords lancinant me taraude : ne pas m'être battu suffisamment pour sauver l'hôpital public qui s'enfonce inexorablement dans un coma ».

Oui, c'est vrai, l'hôpital public est, depuis six ans, maltraité par nos dirigeants successifs et la situation actuelle est devenue très grave.

En savoir plus...
 

bt-fil-blancbt facebookbt dailymotionbt flickrbt feedbt-fil-blanc

2013 © Jean-Louis Touraine. Tous droits réservés.