Jean-Louis Touraine

21 Déc

Loi sur le pouvoir d’achat, une avalanche de textes

L'Assemblée Nationale a adopté dans la soirée du 20 décembre, le texte sur le pouvoir d'achat. Deuxième loi sur le sujet en moins de six mois, cette proposition est le symbole de l'échec du « choc de confiance » espéré par le gouvernement après le vote de la loi TEPA (Travail, Emploi, Pouvoir d'Achat). Au-delà de l'aspect politique, le texte n'apporte pas de réponse à la préoccupation majeure des Français en cette fin d'année.

Ses cinq articles (le paiement des jours de RTT, le déblocage d'une partie de la participation, le versement d'une prime exceptionnelle au sein des PME, un nouveau dispositif d'indexation des loyers et la réduction de moitié du montant du dépôt de garantie demandé par les bailleurs) ajoutent à la cacophonie en matière d'heures supplémentaires. En effet, le paiement des jours de RTT entraîne un retour sur le paiement des heures supplémentaires. Ces dernières, qui devaient être payées à 125%, seront remplacées par le paiement des RTT (à 110%).

Par cette mesure, la droite avoue donc son incapacité à augmenter le pouvoir d'achat des Français. Comme vous avez pu le voir dans un précédent billet, j'ai pris la parole à l'Assemblée pour défendre les mesures que le groupe socialiste proposait. Je pense que la question du pouvoir d'achat est beaucoup trop importante pour la laisser entre les mains des entreprises, qui, comme nous le savons, ne peuvent pas toujours payer plus leurs salariés.

La session parlementaire est terminée, elle reprendra après les fêtes. Je tiens donc à vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d'années.

 

bt-fil-blancbt facebookbt dailymotionbt flickrbt feedbt-fil-blanc

2013 © Jean-Louis Touraine. Tous droits réservés.