Jean-Louis Touraine

14 Jui

Contre réforme des collectivités : le mauvais coup du gouvernement

L'assemblée nationale a adopté la semaine dernière d'une courte majorité en première lecture le texte de réforme des collectivités dont je vous ai parlé il y a quelques semaines.

C'est une très mauvaise nouvelle car ce texte marque un recul démocratique dans notre pays.

Rappelez-vous : au prétexte de simplifier l'organisation administrative de notre pays, la majorité présidentielle a entrepris une vaste réforme visant à affaiblir les collectivités locales. Quel intérêt me direz vous ? Et bien, tout simplement parce que ces collectivités sont aujourd'hui majoritairement à gauche et que le mode de scrutin actuel ne permet pas à la droite de les "récupérer" dans les meilleurs délais. La façon dont s'est déroulé l'examen de ce texte est révélatrice : amendements déposés à la dernière minute, en pleine nuit, sans aucune information préalable, etc.

La création du conseiller territorial est en soi absurde : elle force les élus au cumul, et ne fait pas faire beaucoup d'économies puisque les deux institutions (Région et Département) demeurent. Et le mode de scrutin, uninominal, ne permettra pas une représentativité raisonnable des électeurs puisqu'elle élimine la proportionnelle présente par exemple dans le scrutin de liste des régionales, sans parler des disparités démographiques dans les futurs cantons. Quant à la prise en compte de la parité, elle est reportée à 2020 ! Les femmes peuvent attendre..

Je regrette que ce texte n'ait pas été l'occasion pour tous les parlementaires de travailler véritablement sur une nouvelle étape de la décentralisation et n'ait servi que des intérêts partisans et des calculs d'appareil.

Dernière modification le lundi, 17 décembre 2012 11:00
 

bt-fil-blancbt facebookbt dailymotionbt flickrbt feedbt-fil-blanc

2013 © Jean-Louis Touraine. Tous droits réservés.