Jean-Louis Touraine

En cette nouvelle année, j'ai, comme beaucoup d'entre vous, lu l'ouvrage désormais best-seller de Stéphane Hessel « Indignez-vous ! ». Beaucoup a déjà été dit sur ce livre et son auteur et je ne voudrais pas être redondant. Mais, ce qui m'a frappé dans cet ouvrage, c'est la présence, dès la cinquième ligne d'une référence, au Conseil National de la Résistance (CNR). Cette instance, créée dans la clandestinité le 27 mai 1943, a rapidement élaboré un programme remarquable adopté le 15mars 1944. Il a posé les grands principes et les valeurs sur lesquelles repose notre société. C'est le CNR, je le rappelle souvent, qui a mis en place le système de sécurité sociale auquel je suis tant attaché et que je défends au quotidien à l'Assemblée nationale. Solidarité, redistribution, justice sociale, équité, autant de valeurs qui fondent mon engagement politique et qui me guident au quotidien dans mes décisions. Des valeurs dont nous parle très bien Stéphane Hessel, dès la première page de son ouvrage :

« De ces principes et de ces valeurs, nous avons aujourd'hui plus que jamais besoin. Il nous appartient de veiller tous ensemble à ce que notre société reste une société dont nous soyons fiers : pas cette société des sans-papiers, des expulsions, des soupçons à l'égard des immigrés, pas cette société où l'on remet en cause les retraites, les acquis de la Sécurité sociale, pas cette société où les médias sont entre les mains des nantis, toutes choses que nous aurions refusé de cautionner si nous avions été les véritables héritiers du Conseil National de la Résistance. »

Droits des immigrés, accès aux soins, défense du système de retraites, combat pour les libertés, autant de combats que je mène depuis bientôt quatre ans à l'Assemblée. Des sujets que je traite au quotidien dans ma permanence en recevant mes concitoyens touchés de plein fouet par la crise ou victimes d'injustices sociales.

Dès la première page de cet ouvrage j'ai adhéré aux propos de Stéphane Hessel : j'essaie du mieux que je peux d'être le digne héritier de ce grand Monsieur et de ses pairs qui, au sortir des heures les plus sombres de notre Histoire, ont eu foi en l'Homme et en sa capacité à changer le monde. Je sais qu'il ne peut y avoir d'espoir d'une vie meilleure sans volonté et sans combat. Même si je suis membre de l'opposition à l'Assemblée nationale, j'ai choisi de ne pas baisser les bras. Au devoir d'indignation Stéphane Hessel et beaucoup de progressistes, dont moi, nous ajoutons le devoir d'action, d'une action inspirée d'humanisme. Je continuerai donc à me battre pour défendre les valeurs pour lesquelles vous m'avez choisi en 2007, et, espère, à vos côtés, faire progresser la société française. Vous pouvez compter sur moi.

 

bt-fil-blancbt facebookbt dailymotionbt flickrbt feedbt-fil-blanc

2013 © Jean-Louis Touraine. Tous droits réservés.