Jean-Louis Touraine

11 Aoû

Réserves et prudence face au dispositif « Voisins vigilants »

La sécurité résulte d'une coproduction : Etat, Ville et Citoyens. Chacun a le droit à la sécurité s'il accepte de devoir y contribuer en portant plainte chaque fois que nécessaire et en signalant à la Police Nationale ou Municipale, comme la loi l'impose, tout crime porté à sa connaissance.

Maintenir cette pédagogie raisonnable va devenir plus délicat depuis que le Ministre de l'Intérieur propose des mesures beaucoup plus extrémistes, confinant à la surveillance permanente de ses voisins, à la délation, à l'instauration d'un succédané de milice, avec leurs conséquences de haine, de mésentente, de violences, de représailles.

Quel aveu d'échec dans le domaine de la sécurité pour Monsieur Sarkozy, successivement Ministre de l'Intérieur puis Président de la République ! Après avoir fait de cette question une exigence prioritaire, pour ne pas dire une obsession, il est amené à constater que les violences aux personnes s'aggravent, que les Français n'ont jamais été aussi inquiets de l'insécurité ambiante et que la Cour des Comptes a fait un rapport très rigoureux dénonçant les carences, insuffisances et échecs de la politique récente de sécurité publique.

Cela n'est guère surprenant quand le nombre de policiers a été diminué et quand la présence d'une police de proximité en contact avec les habitants pour accroître l'efficacité a été balayée d'un revers de main pour des raisons idéologiques.

Cela est aussi le fait d'une philosophie inquiétante et erronée, visant à dresser les Français les uns contres les autres, à désigner des boucs émissaires plutôt que de rassembler les gens et tenter d'améliorer le « vivre ensemble ».

Monsieur Guéant, comme Monsieur Sarkozy, est un homme intelligent. L'un et l'autre sont habiles dans la présentation de leurs mesures. Il demeure que la violence des paroles et des mesures ne peut se substituer à une réflexion sereine, à des moyens appropriés. La haine distillée par Monsieur Guéant n'est pas nouvelle. Quelques autres Ministres de l'Intérieur l'ont pratiquée avant lui. Ils n'ont pas obtenu les meilleurs résultats, ils n'ont pas laissé de bons souvenirs et ils ont parfois été victimes eux aussi de réactions haineuses.

 

bt-fil-blancbt facebookbt dailymotionbt flickrbt feedbt-fil-blanc

2013 © Jean-Louis Touraine. Tous droits réservés.